• Hello,

    Nous voilà de retour à la vie civilisée après 4 jours de trek en pleine nature.

    Nous sommes donc arrivés lundi 18 juin à Huaraz, au milieu de la Cordillera Blanca (au Nord de Lima). L'hôtel que Sylvain a choisi était SUPER !! Un vrai petit chalet douillet avec une grande chambre et de supers couettes ;) On bulle toute la journée.

    Mardi, c'est le grand départ à 6h. Nous découvrons notre chouette groupe : deux québécoises, un suisse (germanophone mais parlant assez bien français), une coréenne et une australienne.

    Nous commençons l'ascension à Cachapampa vers 10h30. Départ difficile pour moi, d'autant plus que tout le groupe (Sylvain et Clémence compris) avance bien et vite :-s Le cuisinier me rejoint et je travaille ainsi mon espagnol. Heureusement après la pause déjeuner, je reprends des forces et/ou le groupe ralentit :) Nous arrivons tôt à notre 1er campement à 3750m où nous avons la surprise de voir nos tentes déjà montées. Après-midi tranquille à jouer aux cartes avec Edith et Sara (les québécoises). La nuit sera fraiche mais pas tant que ça (après réfléxion ;) ).

    Huaraz et le trek de Santa CruzHuaraz et le trek de Santa Cruz

     

     

     

     

     

     

     

    Mercredi matin, réveil à 5h30 (ouille, ça pique) pour un départ à 7h30. En effet, la météo a tendance à se gâter les après-midi donc mieux vaut ne pas tarder...

    La marche est vraiment tranquille ce jour là. Pas de gros dénivellé dans la matinée et une belle ascension (régulière) l'après-midi pour aller voir un magnifique point de vue sur un lac et un glacier. Le guide avait raison, le temps se gâte vraiment l'après-midi et nous essuyons une petite pluie et même quelques flocons !! (1er du tdm !!!)

    Huaraz et le trek de Santa CruzHuaraz et le trek de Santa Cruz

     

     

     

     

     

    Nous arrivons vers 15h30 au campement à 4200 m d'altitude !!! Fin d'après-midi endiablé autour d'un jeu de UNO :-D

    La nuit sera très fraîche et pour cause il a gelé et on se réveille jeudi avec notre tente blanche de givre !!

    Huaraz et le trek de Santa Cruz

    Le jour tant redouté (par moi) est arrivé ... Aujourd'hui, on doit passer un col à 4750m (pour rappel le sommet du Mt Blanc est à 4810m) !!! On commence à marcher vers 8h30 ; très rapidement, ça monte ! L'ascension se fait régulièrement par des lacets assez serrés ; finalement, ce sera moins dur que la remontée du canyon del colca (voir Arequipa) :) Sauf que ... bah oui, il faut bien un Sauf ;) Ici, on est à près de 5000m d'altitude donc près de 50% d'oxygène en moins que sur le plancher des vaches (mauvaise image, on est entourée de vaches :-D), le souffle est donc très court et les derniers mètres seront bien longs (Pfff petite nature, les autres sont arrivés bien avant ;) .

    Huaraz et le trek de Santa Cruz

    La descente (1000m de dénivellé) se passe sous une tempête de grêle, pluie ... On profite peu du magnifique paysage qui nous entoure mais on a tout de même le temps de se faire la remarque que ça nous rappelle les steppes mongoles (avec quelques montagnes en plus ;)

    Huaraz et le trek de Santa Cruz

    Ce soir-là, arrivée vers 15h30, nouvelles parties de UNO endiablées, petite séance d'équitation à cru, svp, pour Clémence et dodo à 3700m d'altitude.

    Vendredi matin départ vers 9h, pour 2 petites heures de marche tranquille. On reprend le bus à Vaquiera pour 5h de route dont les 4 premières seront très éprouvantes (avec une tempête de neige en prime). Dommage, là encore le paysage paraissait magnifique !

    Huaraz et le trek de Santa Cruz

    On rentre épuisés mais heureux d'avoir réaliser ce trek. Pour beaucoup, ça ne parait pas grand chose, mais pour moi, c'est un petit exploit personnel :) (et j'ai presque pas râlé ;-)

    Après une bonne douche CHAUDE et une délicieuse pizza, on fait un gros bisou à Clémence qui prend tout de suite un bus de nuit direction Lima pour s'envoler dès le lendemain pour Paris.

    Enfin, ça, c'était sans compter sur les pickpockets péruviens qui lui ont volé son petit sac avec TOUTES ses affaires importantes (passeport, argent, carte bleue, téléphone) à quelques heures de prendre l'avion !!! Heureusement de super français rencontrés durant le trek lui ont prété de l'argent et elle a pu se faire héberger par une dame de l'ambassade de France. Dimanche, elle a pu obtenir un laisser-passer et prendre dans la soirée un nouveau vol pour Paris ... On a beau se dire que ce n'est que du matériel et que sa santé n'est pas en jeu, ça plombe quand même son retour :-s

    Pour nous, tout continue sans encombre. Nous avons rejoint la côte Nord péruvienne dimanche matin après une nuit dans le bus. Nous sommes actuellement dans les environs de Trujillo. Mercredi, départ pour Chiclayo ; Dimanche, route pour Mancora : de plus en plus au Nord.

    Nous avons réservé notre dernier bus pour passer la frontière équatorienne pour le 5 juillet. Nous ne resterons qu'une nuit à Guayaquil car le 6 juillet au soir nous décollons direction .......... LA MAISON !!!!!!! (On a un peu hâte de vous retrouver ;)

    GROS BISOUSSSSS

    PS : pour ceux qui ne l'ont pas vu, j'ai fini le post sur le Machu-Picchu et rajouté des photos ;) Les photos de ce post viendront plus tard, là .... j'ai faim !!!!


    7 commentaires
  • Et hop, c'est avec une pointe de nostalgie que je publie la dernière lettre de Clément... Le séjour au Pérou n'est pas tout à fait terminé mais les grandes vacances arrivent et les enseignants (et enfants) qui le souhaitent pourront ainsi en profiter avant de partir à leur tour en voyage ;)

    Comme les 2 précédents mois, je vous laisse la télécharger.

    Bises à tous

    Télécharger «Clément au Pérou»


  • Et hop, c'est avec une pointe de nostalgie que je publie la dernière lettre de Janine ... Le séjour au Pérou n'est pas tout à fait terminé mais les grandes vacances arrivent et les enseignants (et enfants) qui le souhaitent pourront ainsi en profiter avant de partir à leur tour en voyage ;)

    Comme les 2 précédents mois, je vous laisse la télécharger.

    Bises à tous

    Télécharger «Janine au Pérou»


  • Petit retour sur une semaine au centre du monde inca.

    Nous sommes arrivés dimanche 10 juin à Cuzco après une bonne nuit de route grâce au luxe de la compagnie de bus Cruz Del Sur (plateau-repas, petite couverture et oreiller et même jeu de Bingo pour nous divertir en début de soirée ; puis son coupé dès 21h30 avec écouteurs pour suivre le film si envie ... On sait pourquoi c'est la plus chère).

    Nous arrivons donc vers 7h du matin dans une charmante petite ville encore endormie. Nous allons directement prendre notre petit-déjeuner dans un salon de thé appelé ... Paname ! Ca ne s'invente pas ! Délicieuses viennoiseries qui nous donnent presque la larme à l'oeil : le bonheur de croquer dans un vrai croissant après 10 mois 1/2 de pain de mie ou pain rassis ;)

    Retour à l'hotel, nous sommes assez fatigués après nos petites aventures à Arequipa. Nous ne faisons donc pas grand chose de cette journée. Petit dîner bien sympa avec Michèle & Laurent, un couple de français qui en sont au début de leur TDM ; on passe le relais.

    Lundi, nous avons réservé une visite gratuite de Cuzco en français (on a de la chance, l'agence par laquelle on passe ne propose ça que le lundi matin !). C'est très intéressant de visiter cette ville chargée d'histoire avec un guide.

    Cuzco était la capitale du monde inca (de 1438 à 1572 seulement) appelé alors "Royaume des 4 directions". Lorsque les conquistadors espagnols sont arrivés, ils ont voulu anéantir toutes traces de cette civilisations en rasant tous les monuments ou symboles sacrés et en construisant à la place une église ou un monastère. Lorsqu'ils ne pouvaient pas démolir le lieu de pélerinage (une montagne par exemple), ils plantaient une croix dessus ! On voit de nombreux monuments dont les bases sont des murs incas et les étages des batiments coloniaux. On va ensuite se promener dans le quartier de San Blas, dans les hauteurs de la ville : un quartier un peu bohême (Bo-Bo) genre petit Montmartre.

    Cuzco et la vallée sacréeCuzco et la vallée sacrée

     

     

     

     

     

     

     

    On va déjeuner dans un bon resto typique péruvien : ceviche et brochettes de coeur de boeuf au menu : Un régal ! On s'en lèche encore les babines :)

    Repos tranquille à l'hotel l'après-midi :)

    Mardi 12 juin, le jour tant attendu est arrivé ! On va chercher Clémence à l'aéroport :) :) La soeur de Sylvain nous rejoint pour une dizaine de jours. Cette journée est un peu une copie de la précédente. Nous voulons lui faire partager toutes nos découvertes de la veille, en commençant par le superbe marché San Pedro. Un régal pour les yeux, le nez et les papilles avec un bon jus de banane.

    Cuzco et la vallée sacrée

    On rajoute à notre virée la visite de la magnifique cathédrale et celle de l'Eglise jésuite sur la Plaza de Armas. Première fois de notre vie que l'on doit payer pour rentrer dans des monuments religieux :'( Pendant que Clémence rentre se remettre des 7 heures de décalage horaire et 31 heures de voyage (!), nous allons visiter l'ancien Temple du Soleil. Malheureusement, il faut faire preuve de BEAUCOUP d'imagination pour concevoir ce qu'était le site à l'époque inca. En effet, comme partout ailleurs, les espagnols ont pillé les richesses présentes sur ce site. A la place, ils ont construit l'Eglise de Santo Domingo : un temple de plus ...

    (photos interdites partout)

    Nous partons Mercredi 13 à la découverte de la Vallée Sacrée côté Nord. Nous prenons tout d'abord un bus pour Pisac où nous attend un magnifique ensemble de ruines incas au sommet d'une colline. Nous montons en taxi mais redescendons au village à pied : jolie marche entre les terrasses.

    Cuzco et la vallée sacrée

    Nous rejoingons Cuzco en faisant étape à Tambomachay (un ancien bain sacré inca) et Sacsahuaman (un site important "tant sur le plan religieux que militaire" dixit Lonely ; "y a des gros cailloux" dixit Sylvain ). On rentre tranquillement à pied pour une petite visite de Cuzco by night.

    Cuzco et la vallée sacrée

    Jeudi, nous quittons Cuzco pour 2 nuits au coeur de la Vallée Sacrée. Nous avons (mal) négocié un taxi pour aller dans la journée à Ollantaytambo en nous arrêtant en chemin. Nous faisons un premier stop à Chinchero pour voir de jolies terrasses incas et une petite église très chargée.

    Cuzco et la vallée sacrée

    Puis nous allons jusqu'aux Salines de Maras : magnifiques bassins où les incas, déjà, recueillaient du sel venant d'une source chaude en altitude.

    Cuzco et la vallée sacrée

    Dernière étape de la journée, les terrasses circulaires de Moray : très beaux mais on s'attendait à quelque chose de plus sensationel.

    Cuzco et la vallée sacrée

    On arrive en milieu d'après-midi dans le très mignon petit village d'Ollantaytambo (= Ollanta). On se promène un peu dans les ruelles mais on se réserve la visite des ruines (encore !) pour le lendemain.

    Vendredi matin, nous allons donc visiter les fameuses ruines : les plus grandes que nous avons vu pour le moment ! Très joli site.

    Cuzco et la vallée sacrée

    Vers 12h30, nous embarquons dans le train en direction d'Agua Calientes, le village du Machu Picchu !! Nous y faisons la connaissance de Caroline et Tristan, un couple suisse qui finit aussi son fabuleux tour du monde d'un an par le Pérou. Nous aurons le plaisir de diner avec eux et de les recroiser le lendemain après la visite du Machu Picchu.

    Samedi  16 juin, réveil à 5h15 pour LA visite du site le plus touristique d'Amérique du Sud ! 

    Nous décidons de monter en bus pour préserver nos forces. Nous arrivons vers 7h à l'entrée du Machu-Picchu que nous traversons d'une traite pour entamer l'ascension du Huayna Picchu (le fameux "pain de sucre" que l'on voit sur toutes les photos). Oufff ! Dur, dur ! Heureusement qu'il ne fait pas encore trop chaud !

    Cuzco et la vallée sacrée

    Après 2 bonnes heures de montée - descente, nous retournons, toujours d'une traite, à l'entrée du site dans l'espoir de trouver un guide francophone. Malheureusement pour nous, la seule présente ce jour-là, a RV avec une agence et ne peut pas nous faire la visite. Nous nous rabattons donc sur Jacqueline qui, malgré son prénom, ne parle que anglais. Heureusement, elle fait très attention à ne pas parler trop vite et nous profitons pleinement de ses explications. Le site est vraiement grandiose mais nous sommes toutefois un peu déçus de ne pas avoir pu "privatiser" cette merveille pour nous seuls ;) Il y a beaucoup de monde et pourtant la pleine saison n'est pas encore arrivée. L'image la plus forte est quand Jacqueline nous montre la montagne en face en nous disant qu'avant, le site ressemblait à ça : des pentes très escarpées recouvertes de jungle ! C'est fou d'imaginer les Incas, il y a 500 ans, transformer avec leur moyen une montagne en un endroit aussi travaillé !

    Cuzco et la vallée sacrée

    Vers 12h30, nous entamons la longue descente (à pied cette fois) jusqu'au village d'Agua Calientes. Des marches, encore des marches, toujours des marches !

    Nous reprenons le train vers 16h30 normalement directement pour Cuzco mais "problèmes techniques", la compagnie nous informe que nous devons descendre à Ollanta et finir en bus : en bonne française, je râle pour obtenir un remboursement des 40 $ chacun de différence de prix, mais on est pas en France, et je peux toujours rêver. En plus, je suis la seule à râler ...

    Voilà, désolée pour le retard !

    Depuis, nous avons passé une journée à Lima et nous avons rejoint Huaraz pour une superbe trek de 4 jours dans la Cordillère Blanche.

    Gros bisousssss


    3 commentaires
  • Rebonjour à tous,

    Et oui, si je tiens le rythme vous aurez 2 posts le même jour : une grande première !!

    Donc, je vous avais laissés jeudi 31 mai dans le bus nous menant à Arequipa, la 2ème plus grande ville du Pérou.

    Nous avons commencé par visiter cette très jolie ville vendredi et samedi.

    Nous sommes tout d'abord allés voir le musée de la santuary et sa célèbre princesse des glaces, Juanita.

    Malheureusement, pas de photo autorisée dans le musée.

    A l'époque inca, les sacrifices humains étaient pratiqués. Le plus souvent, l'Elue était une jeune fille prépuberte. Elle pouvait venir de très loin pour être remise en offrande à un volcan en activité pour le calmer et assurer sa protection au peuple. Dans le cas de Juanita, c'était une jeune fille noble qui a été retrouvée en 1995 entièrement congelée au sommet du volcan Amputo. Elle a été sacrifiée ici lors d'une éruption, il y a plus de 550 ans et c'est une éruption du volcan voisin qui en faisant fondre les glaces de l'Amputo a rendu cette découverte possible. Le visage de Juanita est resté exposé à l'air libre une quinzaine de jours et elle a donc perdu ces yeux, lèvres et nez. Le reste de sa "momie" est intacte. Elle est de nos jours conservée dans une chambre froide (-18°C) entièrement en verre.

    Arequipa et le canyon del Colca

    (photo du net)

    Mes explications ne sont pas aussi claires que je le voudrais, mais le musée était très intéressant et les explications de la guide (en français) nous ont sidérées.

    Samedi 2 juin, nous avons visité le Monastère de Santa Catalina (magnifique) ! Il a été fondé par une riche veuve en 1579, quarante ans à peine après la fondation de la ville. Il est toujours occupé par les dominicaines. Pendant les premiers siècles, les femmes qui y entraient continuaient à y mener grande vie ; elles vivaient dans une petite maison, avec cuisine et chambre pour la servante ! Le couvent forme donc une véritable petite ville dans la ville de 20 000 mètres carrés, avec ses nombreux cloîtres, ses petites rues aux noms andalous (Sevilla, Cordoba...), son propre cimetière, ses lavoirs... C'est le plus grand couvent du monde.

    Vers 1870, la réclusion devient plus sévère (et adieu, les servantes). Le couvent, qui a abrité jusqu'à 400 nonnes, est partiellement ouvert au public depuis 1970. Jean Paul II s'y est rendu en 1985, et a béatifié la soeur Ana de Los Angeles Monteagudo, une supérieure du XVIIe à qui sont attribués prédictions et miracles.

    Ce lieu est très bien conservé et c'est un réel bonheur de se promener dans ces ruelles ocres, rouges ou bleus (suivant les fonctions occupées autrefois).

    Arequipa et le canyon del ColcaArequipa et le canyon del Colca

     

     

     

     

     

     

    Arequipa et le canyon del ColcaArequipa et le canyon del Colca

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après ces 2 jours passés en ville, nous avons pris le bus dimanche en direction de Cabanaconde pour un trek de 3 jours dans le Canyon del Colca (le 2ème plus profond du monde, à 200 m du 1er ; 2 fois plus profond que le Grand Canyon du Colorado !).

    Après 6h de bus (en fait 5, il y avait un match de foot à ne pas manquer !) sur une route magnifique bien que très étroite, nous arrivons à Cabanaconde, village du bout du monde. Nous profitons de la soirée pour mettre sur pied notre trek des 3 prochains jours avec notre hôte super serviable (et francophone).

    Nous partons donc lundi vers 9h30 pour une terrible descente tout au fond du canyon. Ce fut 3h30 horrible : le chemin était en pierres "qui roulent n'amassent pas mousse" ! Le tout entremêlé de sable dérapant et en plein soleil. Heureusement que le paysage était magnifique !!

    Arequipa et le canyon del ColcaArequipa et le canyon del Colca

     

     

     

     

     

     

     

    Nous commençons la remontée avant de déjeuner. Heureusement que l'ombre et un joli cours d'eau font leur apparition ; je pense que sinon, j'y serai encore ! Sylvain avance devant moi pour commander 2 déjeuners au resto que nous a recommandé notre hôte de la veille. Ouffff ! On finira par déjeuner vers 13h30.

    On repart vers 14h30 pour 2 petites heures de montée en direction du village de Tapay. Heureusement, l'ombre est bien plus présente et j'ai repris des forces après manger :)

    Petit village très tranquille où on croise majoritairement des moutons et des mules. J'ai oublié de vous dire (mais vous vous en doutez) qu'il n'y a pas de véhicule au fond du canyon ... Tout l'approvisionnement se fait à dos de mules ou bourricots ! (Sylvain n'a jamais voulu que je prenne une mule pour le retour ;-) )

    Arequipa et le canyon del Colca

    Mardi, petite journée tranquille de 3h30 de marche avec beaucoup moins de dénivellé que la veille.  Nous traversons les villages de ................ et Matala avant de rejoindre Sangalle et ses piscines !!! Un petit plongeon bien agréable après une bonne descente en plein soleil (mais moins dure que la veille).

    Arequipa et le canyon del Colca

    Mercredi 6 juin (BON ANNIVERSAIRE, MA POUPOULE !!!!), la journée tant redoutée arrive ! Nous devons remonter tout le canyon jusqu'en haut !!! Et bien, j'ai fait promettre à Sylvain de ne plus jamais m'emmener au fond d'un canyon !!! Ca grimpe raide durant 4h30 sans répit, faux plat ou autre ! Heureusement pour nous, quelques nuages ont fait leur apparition et ont tempéré un peu la chaleur... Bonheur de cette ascension mémorable : le survol par quelques condors royaux !!!

    Arequipa et le canyon del Colca

    On arrive épuisés (mais quand même heureux) à notre hôtel en début d'après-midi.

    Nous retournons sur Arequipa jeudi en pensant rejoindre Cuzco en bus vendredi soir. C'était sans compter sur quelques aventures de santé entre temps. Tout va bien (sinon, je ne vous en parlerai pas !) mais âme sensible s'abstenir !

    Depuis que nous sommes allés en Amazonie, il y a environ 3 semaines j’avais un gros bouton (env. 7cm) rouge mais pas douloureux du tout sur la cuisse. J’ai laissé passer tout seul sauf qu'au retour du trek, je me suis mise à avoir super mal mais nous étions en vadrouille dans la grande campagne péruvienne.
     
    Vendredi matin 8 juin (BON ANNIVERSAIRE, CLEMENCE), je suis donc allée en urgence dans un clinique spécialisée pour les touristes (avec des docs anglophones mais chère) et résultat des courses un abcés à opérer de suite sous anésthésie générale pour pouvoir creuser en profondeur ....
    Ils m’ont opérer dans l’aprem (10 min gd max !) et on trouvait (HORRIBLE !!!) un ver de 5mm de long environ !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
     
    En fait, j’ai dû me faire piquer par une bête qui a pondu (sans mon autorisation !!!!!!) un oeuf dans ma cuisse. L’oeuf a incubé 3 semaines et a éclos il y quelques jours. Pour grandir le ver mangeait ma “chair” !!!!! d’où les douleurs ... Le doc a dit que si on avait attendu plus longtemps, il aurait grandi et ce serait déplacé HORRIBLE !!
     
    Bon, ça c’était pour la partie sensations fortes ! Sinon, à part, quand l’affreux goinfre grignotait son/mon steack, je n’ai pas eu mal du tout. et depuis l’opération aucune douleur !! Ils m’ont gardé une nuit (et ont laissé Sylvain dormir aussi) pour me surveiller et continuer à me donner des antibio par intraveineuse.
     
    Nous avons donc quitté Arequipa samedi soir en direction de Cuzco. Pas d'inquiétude à avoir ! Je vais bien, je n'ai toujours pas mal, tout cicatrise correctement et ... Oui, il n'en reste pas !!! (quelle idée !!! ;-))
     
    Nous sommes depuis ce matin à Cuzco où nous attendons Clémence qui nous rejoint mardi matin. De là, nous irons visiter le fameux site du Machu Picchu et la vallée sacrée. Dimanche prochain, nous nous envolons pour Lima d'où nous prenons directement un bus pour Huaraz dans la Cordillère Blanche où nous allons faire un trek de 4 jours.
     
    Gros bisousssss à tous !!!
    PS : j'ai réussi : 2 articles le 10 juin !!

    9 commentaires
  • Bonjour à tous,

    Encore une fois, j'ai du mal à suivre la cadence (pourtant plus calme ces dernières semaines) donc je vais essayer de rattraper notre retard sur le blog ce WE.

    Nous sommes arrivés au Pérou le 26 mai en nous arrêtant juste de l'autre côté du lac dans la ville ultra-touristique de Puno pour 5 jours. En effet, Clémence (la soeur de Sylvain) doit nous rejoindre le 12 juin à Cuzco donc nous avons beaucoup de temps pour profiter de peu d'étapes :-)

    Et bien, nous n'avons finalement pas fait grand chose à Puno. Malgré que ce soit la 2nde ville la plus touristique du Pérou nous n'avons pas retrouver l'esprit enchanteur de l'Isla del Sol. Nous étions aussi bien fatigués par nos dernières semaines boliviennes.

    Nous avons profité du dimanche et lundi pour faire un petit tour en ville : la rue piétonne (en long, en large et en travers), la cathédrale et un joli point de vue depuis le Cerro Huajsapata.

    Puno et le lac Titicaca version péruviennePuno et le lac Titicaca version péruvienne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mardi 29 mai, nous avons visité les Islas Uros, des îles flottantes en totora (et non pas, totoro ;) ). Ces îles sont typiques de la côte péruvienne du lac. En allant directement acheter notre aller-retour en bateau au port, on pensait éviter les visites guidées des agences. Peine perdue, dès que le bateau nous dépose sur une île (choisie aléatoirement pour que toutes travaillent), les habitants de ce bout de terre nous propose une présentation de leur mode de vie, puis une visite d'une maison et enfin passage obligatoire à l'artisanat locale (:-s). Après cette visite, nous sommes fortement incités à monter sur un bateau en totora (moyennant participation supplémentaire) pour traverser un bras de lac et aller voir un autre marché artisanal ... Le côté typique en prend un coup ; mais nous sommes tout de même contents d'avoir vu ce mode de vie hors norme.

    Puno et le lac Titicaca version péruvienne

    Puno et le lac Titicaca version péruviennePuno et le lac Titicaca version péruvienne

     

     

     

     

     

     

    Ces îles sont formées d'1 m de terre flottante et d'1m de paille de totora positionnée en quinconce. Sur l'île, tout est en paille : les maisons, les toits, le sol, les bateaux ... Les îlots sont séparés par des petits chenaux et chaque famille vit sur une île différente.

    Mercredi 30 mai, nous sommes allés visiter (en organisé) le site archéologique préincas et incas de Sillustani.   Erigées sur les collines de la péninsule du Lago Umayo, il s'agit d'un site funéraire constitué de tombes en forme de tours appelées "Chullpas". Seule ouverture, un étroit passage orienté vers l'Est permettait à un homme de s'y faufiler et était immédiatement scellé après les funérailles.

    Puno et le lac Titicaca version péruviennePuno et le lac Titicaca version péruvienne

     

     

     

     

     

     

    Après la visite, nous avons eu la chance de pouvoir caresser un bébé vigogne apprivoisé (moyennant 1 S, mais elle était tellement douce ;-)) Sylvain a aussi failli se faire cracher dessus par un lama :-D

    Puno et le lac Titicaca version péruvienne

    Puno et le lac Titicaca version péruviennePuno et le lac Titicaca version péruvienne

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jeudi, nous avons pris la route pour Arequipa (2ème plus grande ville du pays) à 6h à l'Est de Puno : je vous raconte tout ça le plus vite possible !

    Bisoussssss


    4 commentaires
  • Bonjour les enfants, 

    Que de questions !! Je vois que vous êtes bien renseignés sur l’Amérique du Sud.

    Je vais essayer de répondre à toutes le mieux possible : 

    Chili :
    - Quelle a été la durée du voyage entre Auckland et Santiago ?
     
    Nous avons pris un avion direct entre ces 2 villes. Le vol a duré 11h20. Mais grâce aux décalages horaires, nous sommes partis avant d’arriver ! Je m’explique : Nous avons décollé le 9 mars à 16h00 d’Auckland, mais à ce moment là, il était seulement 0h00 au Chili ; si je rajoute les 11h20 de vol, nous sommes arrivés le 9 mars à 11h20 ! (donc avant d’être partis) Vous avez tout suivi ??  ;-)
      
     
    - Sur le mont Fitz Roy, est-ce que c'est de la neige éternelle ?
     
    Oui, il y a de la neige / glace toute l’année mais nous sommes restés au pied de la montagne donc nous n’avons pas touché de neige.
     
    - Que mangent les vigognes ?
     
    Les vigognes mangent de l’herbe et de petites plantes typiques des hautes altitudes où elles vivent (j’ai oublié le nom mais on dirait de petites touffes d’herbe).
     
    - Peut-on monter sur les vigognes ?
     
    Non, ce sont des animaux sauvages. De plus, elles sont assez petites (un peu de la taille des gazelles).
     
    - Dans le désert, on a vu de la fumée sur une photo, d'où vient-elle ?
     
    Je ne sais pas vraiment de quelle photo vous parlez. Dans le Salar de Tara (dans le désert au Nord du Chili), nous avons eu une tempête de neige (!), c’est peut-être ça que vous avez cru être de la fumée ...
    Sinon (toujours dans cette région) nous avons visité les geysers d’El Tatio qui font de la fumée. Ici, ce sont des nappes d’eau souterraines très chaudes
    (à cause de l’activité des volcans tout autour) qui lorsqu’elles remontent à la surface se condensent sous l’effet de l’air ambiant très froid.
     
    - Dans la ville aux murs peints, avaient-ils l'autorisation de peindre sur les murs ?
    - Avez-vous dessiné sur les murs ?
     
    La ville de Valparaiso (la ville peinte :-) ) est très connue pour ses peintures murales. Je ne sais pas si elles sont toutes autorisées au départ mais, de nos jours, certaines sont classées Patrimoine mondial de l’Unesco (un organisme qui protège certains monuments ou domaines dans le monde). Non, nous n’avons pas peint sur les murs ; nous avons visité cette ville comme un musée vivant.
     
    Bolivie :
    - Quel est le nom de la variété de mini-grenouilles ?
     
    Je ne me souviens plus très bien bien du nom (surtout que le guide nous parlait anglais). C’est une sorte de “grenouille arboricole” (à vous de deviner où elle vit ;-) )
     
    - Est-ce que la grosse araignée pique ? Avez-vous eu peur ?
     
    Cette grosse araignée s’appelle une tarentule. Elle peut piquer mais n’a pas de venin. Non, nous n’avons pas eu peur (elle avait bien plus peur que nous !). Cette espèce de tarentule n’est pas dangereuse.
     
    - Quelle taille faisait-elle ?
     
    Elle mesurait à peu près la taille d’une main adulte.
     
    - Quelle est la superficie du lac Titicaca ?
     
    Le lac mesure 8562  km² soit 204 km de long sur 65 km de large. Il est à cheval sur 2 pays : la Bolivie et le Pérou.
     
    - Par quoi est alimenté le lac ?
     
    Il est alimenté par plus de 25 rivières.
     
    - Sur l'Isla des Sol, d'où viennent les ânes ? Sont-ils domestiqués ? (notre village est réputé pour ses ânes)
     
    Oui, les ânes sont domestiqués. Ils sont sur l’île depuis l’époque où les espagnols sont arrivés en Amérique du Sud (dans les années 1500). Ils sont très utiles pour transporter les marchandises ou l’eau sur l’île où il n’y a pas de voiture.
     
    - Avez-vous navigué sur le lac ? Avez-vous eu le mal de mer ?
     
    Oui, nous avons navigué sur le lac pour aller à l’Isla del Sol. Mais nous n’avons pas eu le mal de mer (ni le mal de lac :-p ) : il n’y avait pas beaucoup de vague.
     
    - Comment s'est passée la sortie VTT ? Est-ce que la pente était raide ?
     
    Nous avons fait plusieurs sorties en VTT qui se sont pour la plupart bien passées. Sur la “route de la Mort”, la pente était moyennement raide mais les virages étaient très serrés et le sentier très étroit. Sylvain a eu des sensations fortes (moi, je suis resté dans la voiture avec Cécile !)
     
    - Quelle est la monnaie de la Bolivie ?
     
    La monnaie bolivienne est le Boliviano ($b). 1 € = 9 $b environ
     
    - Comment s'est déclenchée la guerre Chili-Bolivie ?
     
    La guerre du Pacifique fut un conflit armé qui opposa le Chili au Pérou et à la Bolivie entre 1879 et 1884. Cette guerre fit perdre à la Bolivie son unique accès à la mer.
    Cette guerre fut une guerre de territoire. Le Chili envahit la Bolivie après que celle-ci ait voulu exproprier des entreprises chiliennes qui refusaient de payer leurs impôts.


     Gros bisous à vous,
    Clément

  • Bonjour vous deux !
    Comment allez-vous ? Est-ce que tout se passe bien ? Est-ce que Clément est toujours sage ?
    On a plein de questions, sur le Chili et la Bolivie :
     
    Chili :
    - Quelle a été la durée du voyage entre Auckland et Santiago ?
    - Sur le mont Fitz Roy, est-ce que c'est de la neige éternelle ?
    - Que mangent les vigognes ?
    - Peut-on monter sur les vigognes ?
    - Dans le désert, on a vu de la fumée sur une photo, d'où vient-elle ?
    - Dans la ville aux murs peints, avaient-ils l'autorisation de peindre sur les murs ?
    - Avez-vous dessiné sur les murs ?
     
    Bolivie :
    - Quel est le nom de la variété de mini-grenouilles ?
    - Est-ce que la grosse araignée pique ? Avez-vous eu peur ?
    - Quelle taille faisait-elle ?
    - Quelle est la superficie du lac Titicaca ?
    - Par quoi est alimenté le lac ?
    - Sur l'Isla des Sol, d'où viennent les ânes ? Sont-ils domestiqués ?
    (notre village est réputé pour ses ânes)
    - Avez-vous navigué sur le lac ? Avez-vous eu le mal de mer ?
    - Comment s'est passée la sortie VTT ? Est-ce que la pente était raide ?
    - Quelle est la monnaie de la Bolivie ?
    - Comment s'est déclenchée la guerre Chili-Bolivie ?
     
    Voilà, on espère que vous allez pour voir nous répondre, on a posé beaucoup de questions cette fois !
    On vous fait plein de gros bisous, à bientôt !
    Les CM1





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires